Uniliver et la société Ipsos lancent une étude de la classe moyenne de l’Afrique subsaharienne

Uniliver et la société Ipsos lancent une étude de la classe moyenne de l’Afrique subsaharienne

Crédit photo: Ecofin

Avril 2016

(Agence Ecofin) - Il existe désormais une classe moyenne clairement identifiée dans les pays de l’Afrique au Sud du Sahara. C’est un marché de consommation que le groupe Unilever a décidé d’étudier via son institut de marketing stratégique (UCT Unilever Institute of Strategic Marketing) basé au Cap en Afrique du Sud. L’étude est menée en partenariat avec la société française Ipsos qui est un institut de sondages et une société internationale de marketing d’opinion.

L’étude va couvrir un spectre complet de la vie des personnes interrogées, notamment l’éducation, les revenus, la santé, l’assurance ou encore le divertissement, a expliqué Nanzala Mwaura, directeur des relations clients pour l’Afrique subsaharienne chez Ipsos.

«L’Afrique porte aujourd’hui une classe moyenne en pleine croissance, grâce à l’amélioration des politiques économiques, la coopération et l’intégration régionale, la qualité de la gouvernance et des institutions», déclare le Pr John Simpson de l’institut du marketing stratégique Uniliver. Il ajoute que plusieurs organisations travaillant sur le continent africain ont besoin de mieux comprendre et définir la classe moyenne émergente. Surtout, il y a un besoin d’avoir des idées communes sur cette catégorie sociale.

Hormis la société Ipsos et Uniliver, l’étude est sponsorisée par d’autres marques, notamment Tiger Brands, Pepsico et Yum.

Nanzala Mwaura explique que la recherche s’appuie sur des méthodologies qualitatives, quantitatives et ethnographiques. L’étude va se dérouler dans 10 villes subsahariennes à l’Ouest, à l’Est et centre de l’Afrique.

«Nous nous attendons à découvrir les fils qui lient les personnes dans ces villes et nous nous attendons aussi à identifier les aspects qui les rendent si différentes. La première phase de la recherche portera sur la définition de la classe moyenne en Afrique subsaharienne. La seconde permettra de découvrir les attitudes plus profondes et les comportements au sein de la classe moyenne émergente», poursuit Nanzala Mwaura.

L’étude devra être achevée au 3ème trimestre 2016. L’équipe de recherche aura son quartier général en Afrique du Sud.

Assongmo Necdem

à propos de l'auteur

BeMARKETING Staff
BeMARKETING Staff

Marketing Experts

Laisser un Commentaire

Dans la même catégorie