Quelques réflexes pour une vie professionnelle réussie

Quelques réflexes pour une vie professionnelle réussie

Crédit photo: Pixabay

Juin 2015

Chaque année nos centres de formation mettent sur le marché des milliers de diplômés. Ceux-ci sont livrés à eux-mêmes face à un monde socioprofessionnel en pleine mutation et qui donne du fil à retordre à nos dirigeants. Face à cette situation, seuls les plus avisés trouvent gain de cause. Voici donc quelques ingrédients du succès.

Le bon choix d’orientation : bien s’orienter, c’est à la fois définir clairement son projet professionnel et exploiter au mieux votre cursus antérieur. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise filière. L’objectif est de trouver celle qui vous convient le mieux et correspond à vos aspirations professionnelles. Pour vous aider à prendre votre décision, trois points sont à considérer. Tout d’abord, les compétences objectivables, c’est-à-dire le bulletin scolaire, ensuite les compétences réelles, à savoir l’expérience et la vie extrascolaire, et enfin l’environnement familial. Trop de jeunes sont encore contraints d’aller vers telle ou telle formation par obligation (choix des parents ou des amis) alors que le choix de la formation est déterminant dans l’apprentissage d’un métier ; surtout quand on sait qu’un métier s’exerce toute une vie. Un diplôme n’est pas une fin en soi, mais bien le début de la vie active. Alors, mieux vaut bien y réfléchir !

Continuer toujours à apprendre : Même avec un diplôme en poche, continuer à se former est tout ce qu’il y a de plus intelligent. Vos expériences de vie restent naturellement le meilleur enseignement. A l’école, vous vous faites une idée de ce qui vous attend dans le monde, mais rien de tel pour apprendre de vos propres expériences. Suivez donc des cours ou des formations et laissez de nouvelles compétences se développer. L’éducation permanente appliquée de façon constructive et créative, peut vous conduire vers de nouveaux choix de carrière ou vous aider à améliorer votre profession actuelle.

L’autoévaluation doit devenir une habitude : On commet tous des erreurs et on se bute à maintes obstacles, ce qui nous freine dans notre ascension. En ne vous auto évaluant pas, vous risquez de faire de sur place ; Réfléchir à ses erreurs et à tout ce qu’on en a appris, c’est cela qui nous permet d’avancer. Et de ne pas répéter nos bêtises dans le futur ; Pensez aussi à ceux que vous rencontrez et à ce que vous en avez retiré ; Profitez des expériences des autres et veillez à ne pas reproduire leurs erreurs.

Restez concentré sur votre objectif : Rêver grand, imaginez votre avenir. Que vous vouliez occuper un poste de direction, créer votre entreprise, ou vivre votre passion pour la nature, définissez votre objectif et croyez-y, dur comme fer. Ayez une attitude positive quant à votre capacité de réussir dans votre domaine de prédilection. Ignorez ou évitez les gens négatifs ou ceux qui ne croient pas en vous. Vous faites partie de ceux qui n’ont pas peur de sortir de leur zone de confort pour s’épanouir. Prenez des risques…mesurés. Vous pouvez remanier vos rêves et vos objectifs, en fonction de vos besoins.

Les langues étrangères, un atout de plus : Le phénomène complexe de la mondialisation nous impose la nécessité d’apprendre d’avantage de langues. Le plurilinguisme facilite la communication et la collaboration entre les nations, la promotion des cultures et, bien sûr, l’élaboration et la réalisation des projets ayant des objectifs communs. Donc, il ne faudrait pas dire qu’une langue est plus ou moins importante que les autres, par contre, on pourrait se permettre de constater quant à une langue que celle-ci est plus ou moins connue/employée par rapport aux autres. L’apprentissage des langues devient une nécessité.

à propos de l'auteur

Armos DJIGUI

Contributeur - Marketing Expert, Project Manager DOSS & ADK

Laisser un Commentaire

Dans la même catégorie